Église Réformée du Chablais

Bienvenue sur le site de l'Eglise Réformée du Chablais, membre de l'EPUdF. Cette église veut vivre l'Évangile de Jésus-Christ venu pour aimer et relever chaque Homme. Elle le fait dans la tradition de la Réforme protestante et en communion avec l'Église universelle. Elle affirme l'autorité de la Bible et veut témoigner des idéaux du protestantisme réformé : la liberté individuelle, la responsabilité, l'engagement, l'ouverture et la tolérance.

Ce site est optimisé pour l'utilisation des navigateurs Firefox et Chrome

Soutenir l'Église

Envoyer Imprimer PDF

Pour nous soutenir (matériellement)

Les Ressources de l’Église

En France, depuis la loi de séparation des églises et de l'état de 1905, le fonctionnement matériel des églises n'est assuré que par le versement régulier d'offrandes (dons et legs) de la part de fidèles. L'état n'intervient pas. Ou plutôt l'état nous soutient en encourageant les dons et les legs par des dispositions concrètes généreuses (déductions d'impôt et exonérations totale de droits de succession ou donation).

La seule ressource de l'église est ainsi le libre don des fidèles. Selon notre théologie, nous ne pensons pas (et ne disons jamais) que le don est utile en quoi que ce soit pour que Dieu nous aime plus ou nous soit favorable ! L'amour de Dieu est gratuit (comme tout amour véritable).

  • C'est donc par reconnaissance pour ce que l'on a déjà reçu de Dieu que l'on peut donner une part de son temps ou de ses moyens financiers à l'église.
  • C'est aussi pour participer à son témoignage dans notre monde.

L'église réformée est une "association cultuelle", régie par la loi de 1905 qui nous impose que l'intégralité des ressources serve à "l'exercice public du culte réformé". Pas un centime ne sert à autre chose.

Les Services nous pouvons ainsi rendre ensemble

L'église entoure tout ceux qui le désirent, et témoigne de l'évangile. Les tout-petits, les enfants, les jeunes et les personnes de tout âge, mais aussi les malades hospitalisés et les prisonniers, les personnes dans le deuil ou en détresse, ceux qui veulent découvrir la foi chrétienne ou la Bible...

Nous ne faisons pas payer les services de l'église, à l'image de l'Évangile que nous avons reçu gratuitement du Christ. Chacun est libre de donner ce qu'il veut ou de ne rien donner à l'occasion d'obsèques, d'une bénédiction de mariage, ou d'un baptême. Chacun peut aller au culte, à une étude biblique, demander la visite d'un pasteur, recevoir le bulletin, ou suivre un catéchisme gratuitement.

Cette gratuité et cette disponibilité de l'église est possible actuellement grâce aux dons des fidèles, et grâce à l'engagement de nombreux bénévoles.

Les sommes reçues sont gérées par le conseil presbytéral (composé des délégués des paroissiens) qui rend compte de sa gestion à l'assemblée générale annuelle. Le comptes sont aussi transmis à la préfecture, et régulièrement contrôlés par les services publics.

  • Une partie des sommes reçues est utilisée pour faire face aux dépenses locales de fonctionnement de l'église = eau, éclairage, chauffage, entretien, assurances, mise en conformité des locaux, taxes foncières, reproduction et envoi du bulletin, déplacements dans le secteur, bibles offertes...
  • L'autre partie est envoyée à une caisse centrale des Églises réformées qui assure principalement le traitement des pasteurs sur toute la France, leurs retraite et leur formation. Ce système permet une solidarité entre les régions et les Églises locales de toute la France.

Déduction d'Impôts

Les dons des particuliers. La réduction d’impôt est (depuis 2005) de 66% du montant du don. On peut déclarer comme don jusqu'à 20% du revenu imposable, avec possibilité de report sur 5 années en cas de dépassement du plafond de 20%.
(voir l'article 200 du code général des impôts )

Les dons des entreprises. Les versements des entreprises ouvrent droit à une réduction d’impôt (impôt sur les sociétés ou sur le revenu ) de 66% du montant du versement. En cas d’exercice déficitaire, le crédit d’impôt est reportable sur les 5 exercices ultérieurs. Le plafond maximum des versements au titre du mécénat est porté à 5 ‰ du chiffre d’affaires. En cas de dépassement du plafond, le solde est reportable sur les 5 exercices suivants le versement (voir l'article 238 bis du code général des impôts )

Un reçu est délivré par l'Église au début de l'année suivante, il doit être joint aux déclarations fiscales (ou signalé lors de la déclaration par internet).